Le Gouvernement wallon boucle son ajustement budgétaire 2018

Ce vendredi 18 mai 2018, le Gouvernement wallon a bouclé son ajustement budgétaire 2018. Le principe du budget initial est totalement respecté, le déficit est limité à – 217 millions, et ce sans taxe supplémentaire pour l’ensemble des Wallonnes et des Wallons.

1. Contexte

a) Paramètre macroéconomique

Pour rappel, le budget initial 2018 prévoyait 13,656 milliards de dépenses.

Depuis septembre 2017, le Bureau fédéral du Plan a actualisé les différents paramètres économiques :

En %

2018 initial (1)

2018 ajusté (2)

2017

2018

2017

2018

Croissance du PIB

1,7

1,7

1,7

1,8

Indice des prix à la consommation

2,1

1,2

2,1

1,8

Indice santé

1,8

1,1

1,8

1,6

Source : (1) : BE de septembre 2017 ; (2) : BfP mai 2018

Selon les prévisions mensuelles de « l’indice santé », le prochain dépassement de l’indice pivot (qui s’élève actuellement à 105,10) par l’indice santé lissé devrait se produire en août 2018. Les allocations sociales et les salaires dans la fonction publique devraient donc être augmentés de 2%, respectivement en septembre 2018 et en octobre 2018.

b) Trajectoire maintenue

Le 26 avril 2018, la Belgique a transmis son programme de stabilité 2018-2021 à l’Europe.

Le Gouvernement wallon a fait le choix de maintenir son déficit tel que retenu pour le budget initial 2018 qui concorde avec les estimations du Conseil Supérieur des Finances dans son avis de mars 2018.

Pour 2019, l’objectif est revu à la hausse de 100 millions d’euros, par rapport au solde après correction du facteur d’autonomie, soit un objectif nominal de – 117 millions euros.

En 2020, le retour à l’équilibre structurel reste donc l’objectif à atteindre.

2. Evolution des recettes avant conclave

Les recettes diminuent effectivement de 41.033.000 euros entre l’initial et l’ajusté 2018.

En milliers d’euros

2018 initial

2018 ajusté

Variation

Récapitulatif des recettes
Moyens issus du niveau régional

3.283.219

3.268.180

-15.039

dont impôts régionaux perçus par le Fédéral

2.201.787

2.105.256

-96.531

dont impôts régionaux perçus par la Région

663.114

666.466

3.352

dont taxes régionales

19.502

21.000

1.498

dont taxes régionales affectées

94.368

88.668

-5.700

dont autres recettes affectées

185.544

215.380

29.836

dont recettes diverses

118.904

171.410

52.506

Recettes liées au transfert de compétences

5.178.986

5.199.738

20.752

dont additionnels IPP

2.516.518

2.532.473

15.955

dont dotation compétences transférées

2.662.468

2.667.264

4.796

Recettes en provenance de la Communauté française

3.880.548

3.912.595

32.047

dont dotation St-Quentin

359.438

362.591

3.153

dont dotation Ste-Emilie

3.521.110

3.550.004

28.894

Recettes diverses du Fédéral

54.126

54.230

104

Produits d »emprunts

160.000

760.521

600.521

TOTAL

12.556.879

13.195.264

638.385

TOTAL (hors produits d’emprunts)

12.396.879

12.434.743

37.864

TOTAL (hors produits d’emprunts et codes 8)

12.362.045

12.321.012

-41.033

 

3. Evolution des dépenses avant conclave

Les dépenses augmentent de 611.284.000 euros.

4. Travail préparatoire

L’objectif de l’ajustement 2018 : retrouver 100 millions euros.

Suite à une correction technique (hôpitaux) et à une modification du solde du regroupement économique (UAP), le solde final a pu être ramené à 25,381 millions.

Soldes budg.png

5. Synthèse du budget ajusté – après finalisation du conclave

 

Solde de financement après GT (1)

-25.381

Recettes (2)

+30.573

Equilibrage des flux DGO7-DGT

+3.865

Sous-consommé Aviq

+1.500

Ventes Immobilières

+2.500

Ventes de bâtiments (SRPE )

+1.456

Indexation compétences (Ste-Emilie, St-Quentin et 6ème réforme)

+6.302

Vente de bois

+1.000

Recettes diverses logement

+250

Recettes « Bebat »

+3.700

Recettes CRAC

+10.000

Dépenses (3)

+56.085

Facture Belga

+40

Dépenses fonds SAR

-1.250

Fonds calamités agricoles

+1.820

WBFIN

+1.427

WBFIN salaires

+521

Titres-services aides ménagères

+2.000

Mécanisme de garantie fonds des communes

+2.004

Dotation CGT

+2.200

Augmentation activité Belgocontrol

+1.061

Nordion

+5.500

Dépenses FEADER/FEAGA (suivi décision Commission)

+3.062

Fonds de la sécurité routière

+20.000

Fonds des déchets

+3.700

Dépenses ONSS/ONEM (catégorie 16)

+4.000

Diminution dépenses DO34 (cofinancements européens)

-10.000

Liquidation plan d’investissement wallon

+5.000

Service citoyen

+600

Investissements sécurité-sûreté BSCA

+2.200

Crèches

+300

PWDR

+433

Coopératives agricoles

+733

Issep

+250

Ports autonomes

+200

SDT, Plan HP, dématérialisation

+284

Dotation CRAC LT

+10.000

Corrections SEC (4)

+50.893

Sous-utilisation PKM

+10.500

FEADER-FEAGA

+2.262

SOGEPA

+9.970

CGT

+2.200

SOFICO

+10.000

SOWAFINAL 2

+5.000

Correction SWAP

+4.541

Autres corrections SEC Nordion

+6.420

Solde de financement après discussions Ministres (5)=(1)+(2)-(3)+(4)

0

 

6. Politiques nouvelles, réorientation de politiques existantes et besoins spécifiques

Plan d’investissements wallon*

50.000.000

Service citoyen

600.000

Investissement supplémentaire sécurité-sûreté BSCA

2.200.000

Rénovation de logements inoccupés – Impulsion logement

30.000.000

Aide financière SESAM

5.500.000

Assainissement du site Nordion – Le Gouvernement assume ses responsabilités – prise en charge du passé

17.500.000

Service Aide aux Familles et aux Aînés

2.400.000

Aides ménagères sociales

2.000.000

Fonds des calamités -> Indemnisation des agriculteurs

6.320.000

Aides complémentaires (crêches, développement rural, coopératives agricoles,…)

2.200.000

Santé environnementale : biomonitoring de la population (étude)

1.000.000

Total des politiques nouvelles et réorientation de politiques en cours

119.720.000

* En crédits d’engagement

Contact

Stéphanie Wyard

Porte-parole

0473/80.66.47

stephanie.wyard@gov.wallonie.be