RW – Suivi de la réforme des circonscriptions électorale

Suite à un arrêt de la Cour constitutionnelle concernant la Province de Luxembourg, un certain nombre de demandes se sont exprimées (même en dehors de la Province de Luxembourg), relançant ainsi les discussions sur les circonscriptions électorales. En Province de Hainaut – plusieurs entités se sont mobilisent pour la création de ce que l'on appelle un arrondissement du Centre et un arrondissement de Wallonie picarde.

walloon-28507__340Suite à un arrêt de la Cour constitutionnelle concernant la Province de Luxembourg, un certain nombre de demandes se sont exprimées (même en dehors de la Province de Luxembourg), relançant ainsi les discussions sur les circonscriptions électorales. En Province de Hainaut – plusieurs entités se sont mobilisent pour la création de ce que l’on appelle un arrondissement du Centre et un arrondissement de Wallonie picarde.

Très récemment, le bourgmestre de Lessines rappelait tout le bien qu’il pensait d’un retour. Je dis « retour » parce que Lessines, Enghien comme Silly sont parfaitement attachées à toute une série de structures de la Wallonie picarde. A cet effet, il est bon de rappeler que toutes les communes de Wallonie picarde se sont exprimées favorablement pour cet accueil. Toutes sauf deux, pour des raisons parfois un peu différentes… Beloeil, à mon avis, n’a pas eu le temps de le faire. Quant à Flobecq… et bien c’est toujours un peu différent ce qui se passe à Flobecq. On ne va pas faire d’histoire.

Ceci dit, j’ai voulu connaître le suivi de ce dossier. Si je me suis permis de poser la question, c’est parce que parfois, il m’arrive d’entendre des bruits de couloir qui me semblent un peu bizarres. Au sein de ce Parlement, vous savez comment cela va, les uns et les autres ont toujours une idée sur tout. J’entendais que certains au cdH prétendaient que, dorénavant, il ne faudrait même pas respecter la Cour constitutionnelle, parce que c’est quand même le Parlement qui va valider les élections, et que l’on pourrait le faire après en fermant les yeux sur ce que la Cour avait dit.

Je veux être rassuré car, étant juriste, j’espère que cela ne rentre pas dans les intentions du Gouvernement (et même de la majorité) de ne pas obtempérer à ce qui a été dit par la Cour!!

Le Ministre-Président Magnette m’a répondu qu’ « il y a un arrêt de la Cour constitutionnelle qui est parfaitement clair. Bien entendu, nous allons nous y conformer, nous allons répondre aux questions et aux remarques qui nous sont formulées. » Nous voilà donc rassurés. Cela empêche le canard qui commençait à voler de continuer à voler ; les ailes sont coupées, il restera au sol, il est bien là où il est.

Il a complété sa réponse et ajoutant que c’est une décision qui doit être prise à une majorité des deux tiers, en vertu de nos règles d’autonomie constitutives. De ce fait, si les discussions dépassent le cadre de la majorité gouvernementale, elles se tiennent entre les représentants des différentes formations politiques représentées du Parlement, et ce, au plus haut niveau.

Un texte devrait arriver sur les bancs du Parlement dans le premier trimestre de l’année 2017.