RW – Les poids lourds et la RN 529

Octobre 2016 - Dommage collatéral de la taxe kilométrique, les riverains de la RN 529 de Tournai à Lessines sont les témoins dépités d'une augmentation substantielle du trafic des poids lourds qui tentent d'échapper à la fiscalité qui les frappe.
Ils se sont manifestés auprès du Ministre Prévôt et attendent une réponse.
Le Ministre confirme-t-il le constat? Est-il conscient de la détérioration rapide de la chaussée provoqué par ce transit? Quelles sont les mesures envisagées et quelle est la réaction du Ministre? D'autres voiries sur le territoire wallon font-ils l'objet de doléances identiques? Lesquelles?

transportation-1495618_960_720

Le Ministre Prévot me répond qu’une quinzaine de situations où un report de trafic est ressenti par la population et les autorités lui ont été rapportées!

Il ajoute qu’en ce qui concerne le cas particulier d’un surcroît de trafic sur la Nationale 529 entre Tournai et Frasnes-lez-Anvaing, aucune interpellation à ce sujet d’autorités locales ou même de riverains ne lui a été formulée. Une attention particulière serait toutefois portée sur cette voirie aux côtés de la quinzaine d’autres, ainsi que l’ensemble des voiries wallonnes.

En effet, les six premiers mois viennent de s’écouler et l’évaluation est en cours, mais n’est pas encore finalisée. Le Ministre annonce qu’il ne manquera pas de m’informer des résultats dès qu’ils seront en sa possession.

Il rappelle également qu’à l’inverse, beaucoup de transporteurs, et même les fédérations, souhaiteraient au contraire retirer diverses portions de voiries du réseau soumis au péage… L’objectivation des constats au moyen de l’évaluation en cours est évidemment indispensable pour que le Gouvernement puisse prendre une décision éclairée en la matière.

Voici ma réplique :

« J’entends qu’il y a une quinzaine de situations semblables, mais que vous n’avez, par contre, pas eu les doléances de riverains, ni ceux d’autorités communales. Je vous ferai parvenir à la fois copie de ce que des riverains m’ont communiqué, mais aussi copie d’un courrier que la Commune de Frasnes-lez-Anvaing vous a adressé pour relayer les doléances des riverains.

Je suis radicalement opposé à cette taxation. Je n’y vois qu’une solution qui satisfera tout le monde, les riverains et les transporteurs : supprimez cette redevance – puisque vous l’appelez redevance tandis que je l’appelle taxe – et vous ferez plaisir à tout le monde. Si vous ne voulez pas faire plaisir à tout le monde, il faudra bien faire quelques malheureux en plus. Là, c’est vous qui devrez faire le choix entre les riverains et les transporteurs! »