Primes Energie et Rénovation : des montants doublés, triplés… voire quadruplés !

La Ministre du Logement, Valérie DE BUE, et le Ministre de l’Energie, Jean-Luc CRUCKE, ont revu les montants des primes « Rénovation » et « Energie » à la hausse. Objectif : encourager les citoyens à les utiliser et répondre plus efficacement aux défis énergétiques.

Le système de primes actuel ne fonctionne pas de manière optimale. Le bilan de l’année 2017 témoigne d’une réelle sous-consommation. Seulement moins de la moitié des 15,5 millions d’euros prévus au budget pour les primes « Rénovation » a été liquidé. Quant aux primes « Energie », seuls 19 millions sur les 33 disponibles ont été utilisés. Les citoyens ne profitent donc pas suffisamment des moyens mis à leur disposition par la Wallonie pour les aider à rénover et améliorer l’efficacité énergétique de leur habitation. En cause : une certaine lourdeur administrative couplée à un manque d’attractivité financière.
C’est pourquoi les Ministres du Logement et de l’Energie ont signé ce mercredi un nouvel arrêté augmentant le montant des primes aux particuliers favorisant les économies d’énergie et la rénovation des logements. Sont également revues à la hausse les superficies pouvant être concernées par les travaux faisant l’objet d’une prime.
Les nouveaux montants entreront en vigueur le 1er mars prochain. Plus d’une dizaine de primes sont concernées. Les augmentations arrêtées permettent de doubler, tripler voire quadrupler les montants des primes (voir tableau).
Et, bonne nouvelle, cette décision ne concerne pas seulement les travaux futurs. Pour bénéficier des primes, l’introduction de la demande doit être effectuée dans les quatre mois suivant la facture finale. Les factures datées après le 1er novembre 2017, et qui n’ont fait l’objet d’aucune demande de primes dans « l’ancien régime », pourront bénéficier du nouveau régime dès le 1er mars.
A noter que le nouveau système sera encore plus avantageux pour les ménages aux revenus annuels inférieurs à 21.900 euros. Ces derniers voient en effet le montant de leurs primes multiplié par 3.
Par cette majoration des primes, Valérie DE BUE et Jean-Luc CRUCKE entendent conscientiser les citoyens. « Ces primes, c’est du « win-win » pour les Wallons et la Wallonie. Grâce à elles, le citoyen améliore le confort de son logement tout en réduisant sa facture énergétique. Pour la Wallonie, elles doivent lui permettre d’atteindre les objectifs énergétiques fixés par l’Europe », affirment-ils.
Dans les prochains mois, le gouvernement a l’intention de simplifier les procédures d’accès aux primes « Energie » et « Rénovation ». Il travaille également à remettre l’audit énergétique au cœur du dispositif. Cet audit permettra de définir les travaux prioritaires, calculer le montant des primes liées et programmer les travaux pour qu’ils s’enchainent de manière optimale. Cela, dans une optique d’utilisation intelligente des moyens mis à disposition par la Région.