Financement de la transition énergétique et climatique

Ce jeudi 14 mars 2019, le Gouvernement wallon a adopté la note relative au financement de la transition énergétique et climatique. Le Gouvernement wallon entend ainsi soutenir le Pacte Finance climat au niveau européen et travailler à la mise en place d’un groupe de travail en Wallonie chargé d’évaluer les investissments neccessaires pour tendre vers une société bas-carbone.

Ce jeudi 14 mars 2019, le Gouvernement wallon a adopté la note relative au financement de la transition énergétique et climatique. Le Gouvernement wallon entend ainsi soutenir le Pacte Finance climat au niveau européen et travailler à la mise en place d’un groupe de travail en Wallonie chargé d’évaluer les investissments neccessaires pour tendre vers une société bas-carbone.

Contexte

Résoudre la crise climatique nécessite une réorientation de nos investissements afin de mettre notre pays sur la voie d’une société bas-carbone. Pour cela, il est nécessaire d’apprendre à utiliser l’énergie de façon beaucoup plus efficace. Des actions sur les comportements et les habitudes de consommation ainsi que sur l’efficience énergétique doivent également être lancées et approfondies. Quant à l’origine de l’énergie que nous utiliserons, elle devra, à terme, être totalement renouvelable. La transition énergétique et climatique demande dès lors d’investir massivement dans de nombreux secteurs. Mais si les objectifs sont clairs, la question du financement reste complexe.

Création d’une banque européenne du climat

Le Gouvernement wallon soutient donc l’idée de créer une banque européenne du climat et un fonds européen climat (et biodiversité). Cependant, afin que cette banque soit opérationnelle le plus rapidement possible, il semble préférable de créer une nouvelle filiale entièrement dédiée aux investissements en matière de climat au sein de la Banque européenne d’investissement (BEI) afin d’atteindre les objectifs énergétiques et climatiques.

Le Ministre de l’Energie et du Climat, Jean-Luc Crucke, propose ainsi au Gouvernement wallon de saisir le Comité de concertation afin de définir une position belge commune sur ce dossier et de la défendre activement au niveau européen.

Situation en Wallonie

Le Plan wallon Energie Climat chiffre le coût des nouvelles mesures approuvées par le Gouvernement wallon en juillet 2018 pour les pouvoirs publics à 250 millions d’euros par an jusqu’en 2030.

En Wallonie, une série d’instruments financiers, tels que la SRIW, la SOGEPA, la SOWALFIN, etc., soutiennent déjà des projets qui répondent à nos défis énergétiques et environnementaux. Cependant, il est nécessaire d’évaluer si l’ensemble des besoins sont rencontrés.

Ainsi, le Gouvernement wallon, à l’initiative des Ministres wallons du Climat Jean-Luc Crucke et de l’Economie Pierre-Yves Jeholet, a décidé de mettre en place un groupe de travail qui aura pour mission de réaliser un diagnostic des besoins d’investissements en Wallonie et des adaptations nécessaires. L’objectif est double : financer des projets stratégiques et faciliter l’accès aux fonds de la BEI.