COUR DES COMPTES : un premier rapport qui conforte le travail budgétaire actuel

Jean-Luc CRUCKE, Ministre wallon du Budget et des Finances, a pris connaissance du premier rapport d’audit de la Cour des Comptes sollicité par le Parlement wallon. Il s’agit d’un état des lieux objectif et précis pour tout qui s’intéresse aux finances publiques wallonnes.

Sur plusieurs aspects cet audit est rassurant et conforte les bases sur lesquelles le gouvernement a établi le budget initial de 2018 (les recettes 2017 seront sans doute supérieures à celle estimées). Mais il pointe quand même des défis essentiels qui sont à relever pour les prochaines années :

  • l’encours atteint une proportion très importante ;
  • l’endettement est à un niveau inquiétant (21,4 milliards € fin 2016 en hausse de 3,6 milliards € depuis 2012) ;
  • la comptabilité publique n’est pas encore adaptée à la nouvelle réalité ;
  • une bonne partie du budget passe par les UAP

Sur ce dernier point relatif aux UAP, son nombre est interpellant et n’est pas compatible avec une politique budgétaire pleinement maîtrisée. Le travail de rationalisation des UAP doit se poursuivre impérativement.

Jean-Luc Crucke : «  Je me félicite de la totale collaboration des services régionaux et souligne l’excellent travail qui a été réalisé témoignant ainsi de la pertinence de la démarche parlementaire. Parallèlement à cela, il est intéressant de voir que le travail de la Cour des comptes souligne l’empreinte libérale nécessaire à travers l’intensification des partenariats Public-Privé ».